Le courrier de Mme Champrenault est il détourné ?

Mercredi 25 Novembre 2015

    Au secours ! Au secours !

Le collectif « Accès au droit et justice – Blois Bord de Loire  » qui en soutien à Me Gering-Briggs avait adressé une ALERTE à Madame Catherine Champrenault , le nouveau procureur général de Paris , le 10 Septembre 2015 a-t-il été victime d’un détournement de courrier ?

Bien que Me Gering-Briggs en personne , avocat du barreau de Paris – Toque 527 –  avait fait acté au « service courrier » cette ALERTE du 10 Septembre  avec annexée l’adresse des membres du collectif « Blois-Bord de Loire » ( voir copie de la lettre tamponnée ci-dessous  par le service courrier de la cour d’appel de Paris )

aucune réponse !

L’ ALERTE aurait-elle disparu ?

alertemmechamprenault

Telle est la grave question qui s’impose aujourd’hui au collectif  Blésois venu en soutien à Me Gering-Briggs  … suite à l’absence totale de réponse du procureur générale de Paris deux mois après le dépôt de cette ALERTE au « service courrier » de la cour d’appel de Paris !

Madame Catherine Champrenault a-t-elle été réellement informée ou est-elle victime d’un « tri sélectif  » couvert par l’actuel bâtonnier du barreau de Paris Pierre Olivier Sur  … ainsi qu’en a le clair pressentiment Me Gering-Briggs qui a déjà fait  par le passé les frais de ces pratiques récurrentes depuis l’ancien  bâtonnier Vattier jusqu’à celui de Pierre olivier SUR   ?

les spolies des tribunaux à paris

Gardons confiance !

La justice est rendue au nom du peuple

Et nous sommes le peuple !

Le batonnier de Blois Me Vinet va-t-il démissionner ?

Suite aux révélations scandaleuses concernant le batonnier  Vinet du barreau de Blois , alors qu’aucun démenti n’a été apporté par l’intéressé lui même,

Me Damien Vinet  va-t-il démissionner ?

Ou bien , tandis que les pratiques de cet avocat peu scrupuleux vont éclabousser toute la profession , notamment les avocats d’affaires ,

Me Damien Vinet va-t-il être « débarqué »  ?

Attendons de voir si le grand ménage est à l’ordre du jour dans la corporation  !

madamececcaldi

 Attendons de voir également si le rappel de la procureure générale d’Orléans le 3 Nov 2015 , Mme Martine Ceccaldi , pour le respect de la déontologie des avocats n’est qu’un voeu pieux ou  au contraire aura des répercussions inévitables afin de moraliser l’ensemble d’une  profession à la dérive  qui ne cherche apparemment qu’à s’enrichir , malgré les dernières déclarations de Me Damien Vinet qui  , sans aucune gène , se fait le défenseur des plus pauvres !

Le Blog des spoliés des tribunaux ne manquera pas de vous tenir

  informé des suites concrètes données par le parquet général à cette affaire

sur les bords d’une loire qui commence à s’agiter  !

——————————————————-

Voici les faits tel que la chaine FR 3 les a livrés sur son site :

/ Centre-Val de Loire / Loir-et-Cher / Blois

batonnierbloisvinet

Polémique autour d’une vente aux enchères, le bâtonnier de Blois impliqué ?

Le bâtonnier de Blois serait-il au cœur d’une tromperie ? Un marchand de biens blésois accuse son ex-avocat (aujourd’hui bâtonnier de Blois) d’avoir acheté le bien qu’il convoitait lors d’une vente aux enchères.

BB/AG.E
Publié le 29/10/2015 | 18:16, mis à jour le 29/10/2015 | 18:16

20
Maître Damien Vinet, bâtonnier de Blois, mis en cause dans cette affaire © France 3 Centre-Val de Loire

© France 3 Centre-Val de Loire Maître Damien Vinet, bâtonnier de Blois, mis en cause dans cette affaire
20
La maison convoitée par le marchand de biens est attribuée à une Société Civile Immobilière
Le 19 janvier 2012, une maison située dans le quartier Vienne à Blois est vendue aux enchères, son propriétaire n’ayant plus la possibilité de rembourser le prêt bancaire. La maison intéresse Stéphane Droyerre, marchand de biens. Celui-ci a prévu un budget de 96.000 euros et c’est son avocat Maître Damien Vinet qui porte alors les enchères pour son compte.

Seulement voilà, la vente échappe au marchand de biens pour une somme de 1.000 euros. La maison est finalement attribuée à une société civile pour 97.000 euros. L’histoire aurait dû en rester là, mais le marchand de biens s’aperçoit plus tard d’une supercherie et c’est le choc.

Sur un site internet de petites annonces, nous dit Stéphane Droyerre, j’ai découvert par hasard la photo de la maison que je souhaitais acquérir avec Maître Vinet. Mais en cliquant dessus, je me suis aperçu que le numéro de téléphone inscrit était celui de mon avocat.

L’avocat aurait acheté le bien au détriment de son client
Le marchand de biens en conclut donc que son propre avocat a acheté ce bien via une Société Civile Immobilière. Maître Vinet possède 50% des parts de la-dite société.

pieceprobantevinetdroyerre2

Depuis, Stéphane Droyerre se bat.

Il a rejoint un collectif de personnes spoliées

par les ventes aux enchères de biens immobiliers et a déposé plainte contre X pour détournement de la loi sur les ventes aux enchères.

Notre équipe de journalistes a tenté de joindre Maître Damien Vinet à deux reprises. Celui-ci n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/loir-et-cher/blois/polemique-autour-d-une-vente-aux-encheres-le-batonnier-de-blois-implique-840505.html

Les dysfonctionnements de la justice …commencent à se dévoiler sur les bords de Loire !

Au barreau d’Orléans 

les avocats , emmenés par le batonnier Grassin , veulent imposer leur loi
au ministère public … lequel qui n’entend pas laisser faire ainsi  les dysfonctionnements de la justice !

y’a du rififi dans l’air !

Face à cette corporation d’auxiliaires de la justice qui s’est arrogée le fonctionnement des tribunaux des bords de Loire , gageons que Mr François Pion tienne bon et qu’il rétablisse la justice , si tant est qu’on puisse encore la nommer ainsi en France !

Lire article extrait du journal La Rep d’Orléans du 30 oct 2015

« Les robes noires contre-attaquent »

 durififibarreaudorleans

Au barreau de Blois

C’est le batonnier lui-même  Me Damien Vinet

qui est pris la main dans le pot de confiture …

Mr Stéphane Droyerre est trahi par son avocat !

y’a aussi du rififi dans l’air !

Lire article extrait du journal La NR de Blois du 28 oct 2015

« La vente aux enchère de la discorde »

durififibarreaudeblois

ça commence à bouger dans les palais de justice

sur les bord d’une loire apparemment  bien tranquille !

Attention à la crue qui va monter inévitablement à Orléans et Blois !