Les dysfonctionnements de la justice …commencent à se dévoiler sur les bords de Loire !

Au barreau d’Orléans 

les avocats , emmenés par le batonnier Grassin , veulent imposer leur loi
au ministère public … lequel qui n’entend pas laisser faire ainsi  les dysfonctionnements de la justice !

y’a du rififi dans l’air !

Face à cette corporation d’auxiliaires de la justice qui s’est arrogée le fonctionnement des tribunaux des bords de Loire , gageons que Mr François Pion tienne bon et qu’il rétablisse la justice , si tant est qu’on puisse encore la nommer ainsi en France !

Lire article extrait du journal La Rep d’Orléans du 30 oct 2015

« Les robes noires contre-attaquent »

 durififibarreaudorleans

Au barreau de Blois

C’est le batonnier lui-même  Me Damien Vinet

qui est pris la main dans le pot de confiture …

Mr Stéphane Droyerre est trahi par son avocat !

y’a aussi du rififi dans l’air !

Lire article extrait du journal La NR de Blois du 28 oct 2015

« La vente aux enchère de la discorde »

durififibarreaudeblois

ça commence à bouger dans les palais de justice

sur les bord d’une loire apparemment  bien tranquille !

Attention à la crue qui va monter inévitablement à Orléans et Blois !

 

L’état ferme les yeux ! réagissez !

L’état ferme les yeux ! Réagissez !

Les kleptocrates ont envahi

les bords de loire !

loiretranquilleblois
Et les territoires judiciaires et administratifs
Sont aveugles

Liquidations judiciaires
Ventes forcées
Sans bougies!!!!!!

Les détournements d’argent et de biens
Alimentent
Une nouvelle forme de gouvernance
Par la corruption
Très organisée
De bas en haut
Des systèmes

Réagissez !

             Rapportez nous des faits qui vous ont alertés !

  Par mail :  bugtribunaux@gmail.com

Dans une succession avec ou sans testament
Dans un détournement d’une activité
Commerciale ou industrielle
Dans une vente aux enchères d’un bien
Objet d’un prêt
Ou garantissant une dette fiscale
Etc …

Une mise sous tutelle en entrant en maison de retraite  etc …

l’imagination créatrice pour voler
Les biens de quelqu’un de faible
Politiquement et familialement
Est sans limite
Les acteurs nombreux à l’oeuvre
Et de tous bords
L’état ferme les yeux !

flamme de l’Esperance !

flamme de l'esperance

Réagissons ensemble et Gardons confiance !

Alerte des spoliés de Blois au nouveau procureur de Paris !

Le collectif de Blois alerte le procureur générale de Paris

ALERTE

à Madame Catherine Champrenault

– Procureur Général de Paris –

le 10 Septembre 2015

les spolies des tribunaux à paris

Le collectif de Blois

« Accès au droit et justice »
« BLOIS – Bords de Loire »

en soutien à Me Gering-Briggs

Annette GERING-BRIGGS, Avocat Toque C527

33, rue Galilée 75116 PARIS

Tél : 01 44 43 54 34 – 06 42 68 42 29

—————————–

le 10 Sept 2015 à 16h

au Palais de Justice de Paris

10 Boulevard du Palais

demande à être reçu par Mme Champrenault

Procureur générale de Paris

laloiretranquille

la loire tranquille !

La Loire , un long fleuve tranquille ?

Un groupe de justiciables de Blois guidé par Me Gering Briggs du barreau de Paris-Toque C527-demande à être reçu par Mme Champrenault concernant les dossiers et l’outrage permanent dont Me Géring-Briggs fait l’objet dans l’exercice de sa profession d’avocat .

Né au hasard d’une procédure judiciaire sur Blois visant injustement Me Gering-Briggs en son appartement personnel , un comité de soutien s’est créé spontanément sur Blois et peut assurer Madame Champrenault que Me Géring-Briggs n’est ni malade mentale ni mythomane et qu’elle ne perturbe pas le fonctionnement des tribunaux contrairement à ce que Madame Gayet , Procureur général de la Cour d’appel d’Orléans, ose prétendre à son endroit pour
diminuer sa capacité à agir !

Bien au contraire , le collectif de Blois dont les membres sont aussi confrontés aux nombreux dysfonctionnements de la justice locale , peut témoigner en venant aujourd’hui à Paris …

…que c’est grâce aux découvertes de Me Gering-Briggs qu’ils peuvent retrouver l’accès au droit et à la justice , que c’est grâce à la compétence et au travail acharné de Me Géring-Briggs qu’ils ont retrouvé un peu d’espoir que leur cause soit entendue de façon impartiale et indépendante et que justice soit faite , comme peut en référer Monsieur François Pion , premier président de la Cour d’appel d’Orléans qui connait bien les dossiers de Me Géring-Briggs !

Aussi , Me Géring-Briggs doit être rétablie dans ses droits et outrage car les dysfonctionnements qu’elle dénonce à Blois comme à Orléans sont particulièrement graves pour les justiciables que nous sommes . En effet nous avons tous été détournés de nos droits , tant sur Blois qu’à Orléans mais grâce à Me Géring –Briggs , ça commence à bouger dans le landerneau blésois judiciaire !

Notre collectif pour « l’accès au droit et justice- Blois–Bords de Loire » souhaite qu’une investigation du service de la justice soit lancée pour enquêter sur les procédures locales qui pour certaines ont 30 ans !

MERCI de prendre en compte cet ALERTE afin que la ministre de la justice
prenne la mesure des injustices cachées sur les bords d’

une Loire  apparemment  bien  tranquille …!

loiretranquilleblois

Le tribunal de commerce de Blois , une pompe à fric ?

ça chauffe en haut lieu  ! ! !

TRIB COMMERCE

 »  Tout le monde pique  »

Mr Patrice Duceau , ancien juge du tribunal de commerce de Blois dénonce greffiers et mandataires qui s’enrichissent sur leurs dépouilles !

les tribunaux de commerce « qui sont une pompe à argent pour les greffiers et les mandataires », sont morts : « C’est un suicide collectif. Tout le monde a une part de responsabilité, aussi bien les banques, l’Urssaf que les tribunaux de commerce. 80 % des gens qui se présentent au tribunal de commerce ont été assignés par l’Urssaf, mais les chefs d’entreprise y vont à reculons car ils savent qu’ils vont y laisser de l’argent. Sans compter le problème de financement des banques. Tout le monde pique et l’entreprise se retrouve étouffée. »

 http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/05/12/Le-tribunal-de-commerce-fait-peur-aux-entreprises-2326389

 le procureur obligé de sortir du bois  mais botte en touche !

POINT PRESSE AVEC LES DIFFERENTS ACTEURS DU TRIBUNAL DE COMMERCE AVEC LE GREFFIER DU TRIBUNAL OLIVIER MAILLARD
POINT PRESSE AVEC LES DIFFERENTS ACTEURS DU TRIBUNAL DE COMMERCE AVEC LE GREFFIER DU TRIBUNAL OLIVIER MAILLARD

La réaction du tribunal de commerce aux accusations portées par Patrice Duceau, président de la CGPME (lire la NR du 19 mai) a pris la forme d’une conférence de presse tenue, hier matin, en présence de tous les acteurs de l’institution : président, greffier, mandataires, mais aussi parquet de Blois en la personne de Dominique Puechmaille qui a tenu à exprimer en préambule son total soutien à la juridiction mise en cause.

Tout cela n’est que polémique stérile !

Pas de quoi fouetter un chat !

ben voyons  !

Suite au changement de procureur sur Blois depuis Septembre 2015

peut-on espérer une moralisation  de la vie judiciaire locale ? 

Notre Blog ne manquera pas de vous tenir informé !

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2015/05/22/La-justice-consulaire-reagit-aux-accusations-2337320

 

 

 

Le liquidateur de Blois Me Gérald Buisson sur la sellette

301-Buisson-Gerald

Quand le bourreau se fait passer pour la victime !

Une méthode de travail bien rodée depuis 30 ans  qui permet

à ce mandataire habile mais peu scrupuleux  d’inverser les responsabilités !

Me Gérald Buisson est couvert par sa hiérarchie et les avocats qu’il fait tous travailler tour à tour pour créer des conflits d’intérêts et ainsi rester intouchable !

 Il est impossible à Blois de trouver un avocat contre Me Gerald Buisson  !!!                                                                 

——————————————————-

EXEMPLE 1

Le cas de Mr François Paul Dubois est éloquent !

Alors que ce mandataire liquidateur s’acharne depuis 29 ans sur la personne de François Paul Dubois dont la liquidation des Ets « Dubois Cuisines » à Blois en 1986 , suite à un détournement de clientèle , ne comportait aucun actif immobilier et aurait donc dû être clôturée 3 ans après , aucune réclamation n’ayant été formulée à l’état des créances dans le délai légal ,

( Voir ci-dessous lettre de Me Buisson du 13 Novembre 1989 )

Me Gérald Buisson refuse de clôturer ce dossier …

(Voir ci-dessous chèque de clôture non envoyé à Me Harson + lettre de réclamation de Me Harson qui ne comprend pas la manoeuvre mise au point par Me Gérald Buisson )

 …attend tranquillement  la mort de Mr Dubois père pour prendre la part d’héritage qui revient à son fils François Paul et accuse bien sûr son fils François Paul de faire des manoeuvres dilatoires !  … Et le tour est joué  !

Lettre de Me Buisson du 13 Novembre 1989 :

lettrebuissonreclamationhorsdelai

 Lettre-chèque de Me Buisson du 30 Septembre 2002 :

 lettrechequebuisson

Lettre de Me Harson du 4 juillet 2003 :

lettreharson

    Lettre de Me yves André Sebaux , avocat de Me Buisson du 11 juillet 2003 qui tente de justifier les manoeuvres dilatoires et frauduleuses de Me Gérald Buisson suite au refus du liquidateur d’envoyer le chèque de clôture de 5100,13 euros  à Me Harson , avant le décès de Mr Jean Dubois , ancien commerçant bien connu à Blois en électro ménager et  père du liquidé François Paul Dubois :

lettre sebaux à buisson du 11 juillet 2003 page 1   lettre sebaux à buisson du 11 juillet 2003 page 2

 Le 16 janvier 2004 , décès de Jean Dubois à Saint Viâtre

annoncé le lendemain dans le quotidien  La NR de Blois

annonceNRdecesdejeandubois16janvier2004

 Lettre de Me Laval , avocat de G. Buisson à la CA d’Orléans  ,

du 13 Octobre 2015 , dans laquelle il apparait clairement que 

le bourreau se fait victime  !

lettrelavalmanoeuvresdilatoires1             lettrelavalmanoeuvresdilatoires2bis

Pour plus de détails : 

http://www.cafechretien.net/#h

http://fr.calameo.com/read/00453341587e9a42df5d2

——————————————————-

EXEMPLE 2

Le cas de Mme Deuxanges accusée

par Me G.Buisson de  » se victimiser «   !

Anthony Fillet , journaliste courageux du quotidien local »La Nouvelle République » de Blois dénonce les faits concernant Mme Elisa Deuxanges spoliée par Me Gérald Buisson  dans un article paru le 27 octobre 2014 :

De notre rédaction de Blois.

Un jour, Elisa a investi dans l’immobilier. Un emprunt rapidement devenu difficile à rembourser. Point de départ d’un éprouvant combat judiciaire.
Elisa Deuxanges entend défendre ses intérêts.

Elisa Deuxanges a un problème. Alors elle en parle. Beaucoup. « Je vis une injustice, assure cette Franco-américaine de 55 ans. Je devrais être énervée, mais je préfère en rire. De toute façon, je n’ai plus de larmes pour pleurer. »

Le problème d’Elisa se résume en six chiffres : 140.000. La somme, en euros, qu’elle doit au Crédit Logement pour l’achat en 2006 de deux appartements (74 m2 et 81 m2) à Vendôme. Emprunt qu’elle ne parvient aujourd’hui plus à rembourser.

Un voyage, un mariage et des dettes

Elisa naît en France. Une enfance en Gironde, puis un long voyage. Bac en poche, elle s’envole pour les États-Unis. Elisa y vit un temps, obtient une maîtrise de psychologie. Mariage, enfants, divorce. Puis c’est le retour en France, vingt-sept ans après être partie.
Confiante dans l’avenir, Elisa investit dans l’immobilier. Puis crée une micro-entreprise. Sa spécialité : la communication. En anglais. Au début, tout va bien. « J’intervenais pour Renault, la chambre de métiers, l’Université François-Rabelais. » La belle vie. « Puis la crise économique est arrivée, les contrats se sont raréfiés. »
Le début des ennuis. Les recettes ne compensent plus les dépenses. Les mensualités (500 euros) du prêt ne sont plus remboursées. Gérald Buisson, mandataire judiciaire, est alors chargé de trouver une solution. « J’ai proposé à Mme Deuxanges de céder un appartement. Elle a refusé. »
Elisa assure être « d’accord pour vendre », mais « pas à n’importe quel prix ». L’appartement de 81 m2, avec deux chambres, une cave et une place de parking, elle l’a fait estimer à 197.000 euros. « Je peux descendre jusqu’à 165.000, mais pas moins. » Mise aux enchères à 21.100 euros, il sera finalement adjugé à 58.000. « À ce prix-là, autant le donner. »
Elisa possède également un terrain en Gironde. 2.900 m2 constructibles. « Un mandataire indépendant et un agent immobilier l’ont estimé à 370.000 euros. Gérald Buisson, lui, veut le vendre 162.000. » Elisa s’insurge. « Qui me dit qu’un promoteur ne va pas acheter mon terrain,construire un palace dessus et revendre le tout un million d’euros dans dix ans ? »
Gérald Buisson a une vision différente.

« Mme Deuxanges se victimise,

pense que tout le monde lui en veut.

Elle devrait plutôt se remettre en question. Cela fait plus de trois ans qu’elle ne rembourse plus son emprunt. Le créancier a été excessivement patient. Aujourd’hui, il réclame son argent. »

Pas d’argent, pas d’avocat

Inéluctablement, l’étau se resserre autour d’Elisa. « Si elle avait vendu son terrain en Gironde, elle ne devrait plus rien. Mais elle ne l’a pas fait », pointe Gérald Buisson. « Je refuse de me laisser dépouiller au nom du fric, répond Elisa. Je me bats et je sens bien que cela dérange. »
Un combat mené sans avocat. « Aucun accepte de m’aider, assure-t-elle. Sans argent, il me faut l’aide juridictionnelle. Mais comme apparemment il n’y a plus de sous dans les caisses de la justice, je ne peux compter que sur moi-même. » Une partie de son avenir se joue ce lundi. Pour empêcher la vente de son appartement, elle disposait de dix jours pour surenchérir. Délai qui prend fin aujourd’hui, à 17 h. Alors Elisa prévient : cet après-midi, elle sera présente au tribunal de Blois pour dénoncer « une justice injuste » qui « appauvrit les gens au lieu de les aider ». Une question d’argent, donc. Et d’honneur.

l’avis de l’expert

Greffière au tribunal de Blois, Sylvie Malfray l’assure : des ventes aux enchères après des saisies immobilières, elle en voit « de plus en plus ». Le prix de base est « décidé par le créancier ». C’est souvent intéressant. « Il y a peu d’acheteurs, alors les sommes ne grimpent pas. » Méfiance, toutefois : si les anciens propriétaires refusent de quitter le logement, la procédure pour les y contraindre « est à la charge de l’acquéreur ». Une procédure longue et coûteuse. La bonne affaire peut alors se transformer en enfer.

Anthony Fillet

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2014/10/27/Ils-veulent-vendre-mon-bien-aux-encheres-2096263

Ils veulent vendre mon bien aux enchères !

Adresse mail pour joindre les spoliés des tribunaux : bugtribunaux@gmail.com

au bord du gouffre

Vous avez été spolié et Vous souhaitez nous faire partager un dysfonctionnement judiciaire dont vous avez été victime personnellement ,
n’hésitez pas à nous le transmettre par mail sur l’ adresse suivante :

bugtribunaux@gmail.com

Merci de nous indiquer avec suffisamment de précisions de quel dysfonctionnement il s’agit , comment ça s’est passé et nous reprendrons contact avec vous pour essayer  de vous aider si cela nous est possible  … et cela de façon gratuite et désintéressée , uniquement parce que nous sommes passés par là et que nous savons  combien nous sommes seul dans ces moments là   !

Mais surtout Gardons Confiance ! C’est jamais fichu !

L’administrateur du blog des spoliés :

François Paul Dubois



Les spoliés des tribunaux de Blois … montent à Paris !

les spolies des tribunaux à paris

 à Paris , le 10 Septembre 2015

                                                        Les spoliés des tribunaux de Blois montent à Paris , non pour faire du tourisme ou visiter la Sainte Chapelle ,  mais pour faire entendre au palais de justice de Paris les dysfonctionnements de la justice blésoise auprès de Madame Catherine Champrenault qui vient d’être nommée Procureur Générale de Paris !

                                           Accompagné de Me Gering-Briggs , avocat dont le combat courageux et inlassable pour l’accès au droit pour tous , pour une justice indépendante des réseaux maçonniques  ou autres et pour la neutralité des parquets par rapport aux juges du siège ne lui vaut pas que des amis , surtout  dans les milieux judiciaires…

                                         le petit groupe de spoliés a rencontré la presse pour lui exprimer , pièces en main , les dysfonctionnements de la justice blésoise

les spolies des tribunaux à paris avec la presse judiciaire

Il semble que ça  bouge aussi très fort à Paris !

 Restons solidaires dans ce beau

combat pour la défense des spoliés

et surtout gardons confiance !

La mafia des tribunaux de commerce … en 2015 ?

           Reprenons le dossier !

Après le livre explosif d’Antoine Gaudino sorti en 1998 qui dénonçait les magouilles au sein des tribunaux de commerce et la malhonnêteté avérée de trop nombreux magistrats consulaires et mandataires de justice … qu’en est-il aujourd’hui ?

 

lamafiadestribunauxdecommerce

                                                                      Rappelons-nous que de la Bretagne à la côte méditerranéenne, de Bordeaux à Boulogne-sur-Mer, en passant par Bobigny ou Nanterre, l’ancien inspecteur de la brigade financière de Marseille, qui avait révélé le scandale des financements politiques occultes, ouvrait ses dossiers, dénoncait un système perverti, brosse le portrait sans complaisance de nombreux acteurs et en appelle au respect du droit.

Comment admettre ce partage concerté des dépouilles entre initiés, au mépris des textes ? Comment comprendre que des dossiers puissent traîner des années, alors que le compteur des honoraires continue de tourner ? Pour avoir osé dénoncer ces pratiques, un avocat breton s’est retrouvé en prison. Car nul ne doit, semble-t-il, perturber le repas des vautours…

Tous les gouvernements, bien que conscients de l’ampleur des dérèglements, ont jusqu’à présent reculé devant la pression des magistrats et différé une réforme indispensable …

Même Mr Hollande et ses amis Arnaud Montebourg et Colcombet … qui à l’époque en avaient fait leur fond de commerce !

 

Trop fort les franc-maçons ou pas très courageux les politiques ?

 

Qu’en est-il aujourd’hui en 2015  ?

Un jour nouveau se lève

Mardi 4 Août 2015

  Un blog pour les spoliés des tribunaux !

Un jour nouveau est en train de se lever dans notre désert

ledesert3

N’ayons pas peur de nous regrouper sur ce blog

C’est ensemble que nous combattrons les forces maçonniques

qui ont noyauté  la justice de notre pays !

voyez les pas dans le sable , vous ne serez jamais plus seul !

MERCI de croire qu’ensemble nous pourrons rétablir la justice !

Gardons  confiance !